La Milonga

cette page est un extrait du site  http://www.marseilletango.fr  qui est une référence incontournable.

 rythmes et musiques

 

Danse vive et enjouée, la Milonga est considérée comme la mère ou la sœur du Tango.

Mélange de rythmes locaux, Candombe, ou importés de Cuba, Habanera, ou d'Europe, Polka, Scottish, Mazurka, elle s'articule principalement sur le rythme de Base de la Habanera, gardant le Tresillo Cubain sous-jacent dans de nombreuses interprétations.

 

Pour le danseur, différentes interprétations sont possibles, dont les deux principales : la marche "métronomique" ou sur le Temps, et le Traspie. Ce dernier peut lui-même donner lieu à plusieurs variantes.

La musique déterminera, en principe, le choix rythmique du danseur.

 

La Structure des Milongas

Les Milongas sont construites autour d'une structure de forme ABA.., parfois précédée d'une intro, ou suivi d'un pont, ou d'un Coda.

On trouve communément un phrasé de deux fois quatre mesures, répété deux fois dans chaque groupe. Chaque groupe de quatre mesures (de deux temps), peut lui-même être reconnu à l'oreille, comme divisé en deux parties.

Écoutons l'exemple de la Milonga " La Mulateada" de Carlos Pesce.

Les différents groupes sont facilement identifiables.

Ces groupes déterminent les changements harmoniques, mais aussi, rythmiques.

 Nous verrons plus loin, comment le danseur peut utiliser ces structures et ces changements de rythme pour construire sa danse.

 

La Marche sur le temps

Construite sur une mesure à deux temps, la Milonga se danse sur chaque temps.

Autrement dit, le danseur effectue un pas sur le temps fort, le "1", mais aussi sur le temps faible, le "2".

Même si l'expression est théoriquement incorrecte, nous dirons, pour reprendre un vocabulaire passé dans l'usage, que la Milonga se danse, à la base et à chaque pas, sur le temps, et le contretemps.

http://www.marseilletango.fr/images/Musique/Milonga%201.gif

 

 

 

 

 Lorsque le rythme de la Habanera est présent, comme dans l'exemple ci-dessus, d'autres possibilités s'offrent au danseur, pénétrant avec ses pas dans les subdivisions rythmiques.

La base huit temps

Naturellement le danseur calera volontiers ses séquences à l'intérieur d'un des groupes de deux fois quatre mesures, tel que décomposé plus haut. 

Les Demi-temps

Improprement appelés contretemps ( le contretemps est plutôt le second temps de la mesure ou temps faible ; voir solfège), ils correspondent à l'articulation à la croche, dans la mesure, permettant, par exemple de passer en danse d'un système à l'autre (parallèle ou croisé)

 
 http://www.marseilletango.fr/images/Musique/Milonga3.gif

 

On notera que, plus la Milonga devient rapide, et plus il est difficile de différencier, les demi temps, du rythme du  Traspie, ce qui amène souvent à confondre ces deux interprétations rythmiques.

On notera également, que sur certains morceaux où apparaît une architecture ternaire sous-jacente, les danseurs adoptent d'instinct, une interprétation sur le tiers de temps.

Le Traspie est véritablement un des traits caractéristique de la Milonga

 

Le Traspie

Littéralement "faux-pas", "trébucher". La traduction littérale exprime assez bien à la fois, la forme d'appui, incomplète, et la rapidité d'exécution de la technique.

http://www.marseilletango.fr/images/Musique/Habanera2.gif

 

   

 

Celle-ci s'articule en fait sur le passage double croche/croche.

C'est à dire que l'on danse alors sur le Quart de temps. 

Jouer avec les rythmes

Comme nous l'avons vu plus haut, les milongas sont le plus souvent construites en groupes de deux fois quatre mesures, qui sont utilisés au plan harmonique pour passer, par exemple, d'une phrase construite sur la fondamentale, à une autre construite sur la sous-dominante. mais cette construction est aussi souvent utilisée pour passer d'un rythme de base à un autre

Etudions l'exemple de la Milonga : " La Trampera" 

 

On voit que le Milongueros maîtrisant sa discographie, va pouvoir moduler sa danse, et l'adapter aux changements de rythmes dominants dans la musique. Quand le rythme dominant de la musique est sur le temps, il privilégiera la marche (sous toutes ses formes), et lorsque le rythme de base de la habanera prendra le dessus, il passera au Traspie.

 

Ceci n'est qu'un exemple des multiples combinaisons et interprétations possibles, mais c'est surtout une piste de réflexion sur le thème : "Qu'est-ce qu'un bon danseur?" ...

http://www.marseilletango.fr/images/imagesmilonga/la%20trampera.gif

 

 

 

 

 

 

 

CAMINITO de TANGO

Association loi de 1901, a été créé en 2016 pour promouvoir et développer la pratique et la culture du Tango Rioplatense.

Rechercher quelque chose